language: Deutsch   Français   italiano   Español   Português   日本語   russian   arabic   norwegian   swedish   danish   Nederlands   finland   ireland   English  

Wholesale Shipping Info Payment Methods Contact Us

Welcome GUEST, PLEASE signe ou registre
Shopping Bag:  (ton chariot est vide)

Baselworld 2017 : Toutes les nouveautés Patek Philippe Réduction Patek Philippe

Le Savoir La Théorie Dernières publications

Pourquoi la montre de l’homme d’hier est idéale pour la femme d’aujourd’hui ? Barack H. Obama : Quand la montre ne fait pas le moine Giving voice to emotions : A. Lange & Söhne x Alexis Péan (Ep.4) La Véritable Histoire Dernières publications

Hamilton Ventura : Une icône américaine fête ses 60 ans ! Votre Montre : Celle qui en dit parfois très long sur vous… Chaleur et volupté : Pour l’amour du “plexi” Le Portrait Dernières publications

Thierry Richard : Rencontre avec le Grand Duc ! Simone Zanoni, chef étoilé du George : orologeria e arte culinaria Moonwatch Only : Rencontre avec les auteurs de la Bible Omega Speedmaster The News Dernières publications

“1936” : La Soirée à ne vraiment pas manquer ! Première édition du Rallye Père-Fille avec les montres IWC Oris Big Crown Royal Flying Doctor Service : Le ciel est australien Le Style Le Coup de Coeur Dernières publications

Marmotte Joseph Bonnie : Vos montres peuvent dormir tranquilles Ulysse Nardin : Un retour aux sources qui lui va si bien (Part 2/2) Omega Equinoxe : La “Smartwatch” des années 80 Le Bon Look Dernières publications

Robert Kerr : Et le Panama “Montecristi” renaît de ses cendres, en France Joseph Bonnie x Blitz : Un nouv kvafkuon. Faux Patek Philippeeau NATO très “Dark” Du Business au Sport Chic, il n’y a qu’un pas. L’Art de Vivre Dernières publications

Everyday Carry : Les essentiels du Gentleman Baroudeur Vente de motos à la Fabrique Générale : Enchères particulières Chaleur hivernale : L’art d’un repos élégant & de qualité The Watch Snack Dernières publications

The place to be : La Fabrique Générale, un rêve d’enfant The Watch Snack : Patricia Gonçalves The Watch Snack : Yikou Les Conseils Conseil d’Ami Dernières publications

Fête des pères : faisons preuve d’imagination Montres Vintage : Comment choisir “son” horloger Montres Vintage (Part 2) : Trois erreurs à ne pas commettre L’Instant de Vérité Dernières publications

Ulysse Nardin : Un retour aux sources qui lui va si bien (Part 2/2) Ulysse Nardin : Un retour aux sources qui lui va si bien (Part 1/2) Longines Master Collection : Soft blue La Belle Affaire Dernières publications

Briston Clubmaster Diver : La nouvelle montre pour Gentlemen plongeurs William L. 1985 : les pandas ne sont plus en voie d’extinction Swatch Sistem 51 Irony : un mouvement, et de l’acier s’il vous plaît La Refléxion Dernières publications

La collection comme addiction, analysée par un médecin spécialisé Collectionner des montres : Cette activité cyclique Votre Montre : Celle qui en dit parfois très long sur vous… Baselworld 2017 videos categories haute horlogerie Montres de plongées Montres Abordables Chronographes Montres Automatiques Montres de sport Montres design newsletter SHOP × Inscription Newsletter Le Savoir La Théorie La Véritable Histoire Le Portrait The News Le Style L’Art de Vivre Le Bon Look Le Coup de Coeur The Watch Snack Les Conseils Conseil d’Ami L’Instant de Vérité La Belle Affaire La Refléxion Baselworld 2017 Vidéos Les Rhabilleurs in English Home – Événements – Baselworld 2017 – Baselworld 2017 : Subtiles évolutions pour Patek Philippe Par Nicolas Amsellem Le 23 mars 2017 0.00 B Baselworld 2017. Et son hall 1 . Son hall 1 et ses structures géantes, où sont réunis de grands noms de l’horlogerie, entre Rolex, Chopard, Tudor et Patek Philippe. Patek Philippe et son stand clair, confortable et plein d’espaces, qui propose un chemin initiatique au travers de collections et de nouveautés variées en goûts et en styles. Mais toujours de la très haute horlogerie, qu’il s’agisse de mouvements manufacturés que des mots ne peuvent décrire, ou de métiers d’art mis en avant de la plus belle des manières possibles.

Cette année, Patek n’échappe pas à la règle, et nos yeux se sont posés sur quelques jolies,  mais subtiles, nouveautés : un calendrier perpétuel 5320G, une Aquanaut 5168G “Blue dial” et Advanced Research, une originale Calatrava 6006G et un nouveau cadran pour habiller la 5960. Explications.

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe Quantième perpétuel 5320G L’ADN familial ne trompe jamais. Elle possède tout ce qui a fait l’évolution et l’attachement éternel aux pièces Patek Philippe. Ce guichet des jours et mois à midi, ainsi qu’une phase de lune et date par aiguille à six heures. Jusque là, un respect simple et strict des gènes de la marque. Mais cette nouvelle référence possède quelques petits twists. Au delà d’un affichage de la nuit ou du jour par un petit guichet rond entre sept et huit heures, le cycle des années bissextiles est lui affiché à l’opposé dans un petit guichet rond également. Une manière originale et discrète d’exposer cette complication qui vient compléter le quantième.

Cadran laqué crème à la clé . En réalité, cette montre respire un style assez vintage, alimenté par ses index et ses aiguilles luminescents. Ce qui vient encore appuyer cet esprit est la construction de cette boite de 40mm avec ses cornes travaillées délicatement à triple “godrons” (une moulure saillante). Une pièce en large accord avec les collection Patek, mais un petit supplément d’âme vintage de bon augure.

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe Aquanaut 5168G et 5650

Année du vingtième anniversaire de la grande montre qu’est la Aquanaut, Patek Philippe se devait de faire un clin d’oeil à cette pièce. Deux Aquanaut. Pas une. Pas trois. Tout d’abord une Aquanaut “Jumbo” en or gris de 42mm pour rendre hommage à la Nautilus Jumbo,  avec un subtil cadran bleu nuit. Puis une Aquanaut Advanced Research.

L’Aquanaut Bleue est simple, sobre et efficace, et ne possède pas plus d’attributs que ses petites soeurs si ce n’est la taille du diamètre et l’or gris. Le dégradé du cadran n’est pas forcément ce qui correspondrait le mieux à cette jolie pièce, qui se serait contentée d’une seule et même couleur. Bleu nuit si l’on veut.

Puis la Aquanaut Advanced Research. C’est une autre paire de manches. Le programme “Patek Advanced Research” est un programme permettant de mettre au point des innovations, qui ne se voient pas toujours. Mais qui dit discrétion n’est que de bon augure. Tout d’abord un travail sur le Spiral “Spiromax” qui vient améliorer grandement l’isochronisme (de la constance dans les mouvements). Ensuite, l’autre innovation porte sur la commande du second fuseau horaire (que l’on voit sur le cadran par l’ajouré, qui n’est pas du plus bel effet ) qui a été rendu plus “light”, notamment par une réduction du nombre de pièces utilisées. Quoi de plus simple ?

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe Calatrava 6006G Voila, selon moi, quelque chose de différent, et sympathique. Une Calatrava revisitée. Le cadran a un style très particulier, très dynamique et graphique à la fois, et on remarque rapidement la petite seconde décentrée entre quatre et cinq heures qui vient rendre hommage à une vieille amie de 1991, une certaine référence 5000. Certes au style plus épuré, mais avec cette petite seconde originale. Cette montre qui s’en fait l’évolution n’est que 2mm plus grande (39mm), ce qui ne vient gêner en rien la présence au poignet, étant très fine.

Le travail du cadran est précis et bien réalisé. “Mutli-surfaces” . Le premier secteur au centre est soleillé aux reflets noirs, séparé du reste du cadran par une minuterie argentée. Le reste du cadran est noir ébène, à la fois soleillé et azurage pour les heures. Vous voulez plus de finitions ? Impossible . Tous ces détails survolés par des aiguilles blanches finement laquées et ajourées. God is in the details…

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe 5960/01 Le premier chronographe flyback quantième annuel proposé en or gris. Seule la version acier pré-existait avant. Ici, pas de gros changements, si ce n’est que le métal utilisé pour façonner la pièce, et la couleur du cadran, d’un beau bleu, et pas dégradé.  Et qui se marie à merveille avec ce choix de bracelet en cuir marron. Je tiens à dire une nouvelle fois que cette pièce est un délice à porter par ses proportions. Vraiment.

Notre avis Pas de larmes, ni de cris de joie . De la très belle et très haute horlogerie comme Patek Philippe en a l’art. Je me répète peut être, mais au-delà des subtilités de couleurs de cadrans, de diamètres et de métaux utilisés dans la confection du boîtier, Patek selon moi s’inscrit de plus en plus dans la recherche sur des détails très importants et qui constituent le coeur de la montre, qu’il s’agisse d’organes comme le Spiral ou le balancier. Tout en conservant précieusement leur patrimoine et leur maîtrise dans tous les domaines. Well done…

Vous en voulez plus ? Joseph Bonnie Everyday Carry : Les essentiels du Gentleman Baroudeur Le Portrait Thierry Richard : Rencontre avec le Grand Duc ! Horlogerie Marmotte Joseph Bonnie : Vos montres peuvent dormir tranquilles Comprendre l'horlogerie Hamilton Ventura : Une icône américaine fête ses 60 ans ! Horlogerie Briston Clubmaster Diver : La nouvelle montre pour Gentlemen plongeurs La Théorie Pourquoi la montre de l’homme d’hier est idéale pour la femme d’aujourd’hui ? No Comment Leave a reply Annuler la réponse.
Réduction Patek Philippe

Faux Patek Philippe
Réplique Patek
Copier Patek Philippe
Réplique Patek Philippe
Réduction Patek Philippe Baclofène: “Attention aux effets secondaires” Paris Match | Publié le 31/05/2013 à 20h48 | Mis à jour le 01/06/2013 à 19h16 Vanessa Boy-Landry Dr Philippe Batel, addictologue à l'hôpital Beaujon de Clichy. Emmanuel Bonnet. × Close Le Dr Philippe Batel a participé à l'étude sur un médicament qui va bientôt sortir, le nalméfène. Avec d'autres addictologues, il participe aujourd'hui à l'essai sur le baclofène. Considéré comme un détracteur par le camp baclofène, il conteste l'aspect révolutionnaire et l'innocuité de la molécule.

Paris Match. Quel est votre avis sur le baclofène, vous qui le prescrivez? Dr Philippe Batel. Quand je le prescris c’est à des patients qui viennent de s’arrêter de boire et sont dans un objectif d’abstinence. Mon impression est qu’il y a une mauvaise ­tolérance pour des doses élevées de ce produit. Par ailleurs, chez les gens qui continuent de boire et dont on attend l’effet tant espéré – guérisseur, “miraculeux” – de rendre indifférent à l’alcool, les ­effets sédatifs sont fréquents et dangereux. Il faut se servir de cette attente de “miracle” car elle est thérapeutique, mais cela s’appelle “l’effet placebo”. On doit vérifier méthodiquement.

Huit ans se sont écoulés entre la découverte du baclofène par le Dr Ameisen et le démarrage des essais… Ça prend du temps, de faire de la recherche et de donner une AMM ! La première publication sur le nalméfène, qui va bientôt sortir en France, remonte à vingt ans !

Vous avez piloté l’étude de cette molécule, le nalméfène, dont l’objectif est de réduire la consommation d’alcool. Quelle est son efficacité ? Il freine “l’emballement” de la consommation. Le nalméfène a un effet modeste, même si, dans les études, il permet de réduire la consommation de moitié sur six mois. Mais après ?

Vous considérez les pro-baclofène comme un lobby… Oui, et ils ont mis une telle pression que, à mon avis, l’Agence donnera une AMM même si les essais comportent 800 patients et non 2 000.

«Qu'est-ce qui fait que l'on arrête de boire? Quand on réalise qu'il n'y a pas d'autre solution»

Que pensez-vous de la notion d’indifférence à l’alcool ­provoquée par le baclofène ? Mon sentiment est que les patients nourrissent un espoir très fort d’atteindre le “miracle”, cette fameuse indifférence à l’alcool qui n’est pas observée avec les autres médicaments. Pour cela, ils vont devoir lutter énormément contre les effets secondaires. Et à un moment donné, il y a un déclic, quelque chose se passe. Selon moi, et c’est une hypothèse, les patients en ont marre de lutter contre l’action combinée des effets secondaires et de l’alcool : ils lâchent l’affaire et deviennent complètement abstinents. Mais je ne l’ai observé que sur une dizaine de personnes qui avaient toutes des troubles psychiatriques sévères. A tel point que je prescris le baclofène en première intention aux schizo­phrènes alcoolodépendants.

Vous voulez dire que l’indifférence à l’alcool serait due à un lâcher-prise de certains malades ? C’est la question en addictologie : qu’est-ce qui fait que l’on arrête de boire ? Quand on en a marre et qu’on réalise qu’il n’y a pas d’autre solution. Qu’on ne vienne pas me dire que c’est ­l’action purement pharmacologique qui produit cette décision !

Quel est votre taux de réussite avec le baclofène ? Je ne vous donnerai pas de chiffres. Je l’ai imprudemment fait et je préfère attendre de publier mon étude.

Quelle valeur accordez-vous aux milliers de témoignages sur les sites d’associations ? Beaucoup d’entre eux sont certes très positifs, mais je reste prudent sur la gravité des effets secondaires.

«On m'imagine au cœur d'un complot qui veut empêcher le succès du baclofène»

Votre flair de médecin vous rendrait plutôt optimiste vis-à-vis du baclofène ou du nalméfène ? Ils ne sont pas comparables. L’un vise l’abstinence ; l’autre, une réduction de la consommation. Les mettre en concurrence et monter une histoire de conflits d’intérêts n’a aucun sens.

Vous dites subir attaques et diffamations des pro-­baclofène parce que vous contestez le “miracle” de la molécule. Un vrai conflit est né entre les partisans de ce médicament et ceux, dont je fais partie, qui tiennent des discours plus prudents. Peu à peu, les choses ont dérapé. On m’imagine au cœur d’un complot qui veut empêcher le succès du baclofène parce que j’ai travaillé sur le développement du nalméfène. Oui, j’ai touché de l’argent du laboratoire Lundbeck pour le nalméfène mais aussi d’Ethypharm pour le baclofène. Entendre dire que mon avis ­dépend de l’argent que je touche d’un laboratoire pharma­ceutique est indigne et insupportable pour moi.

___________________________________________________________________________

Sous baclofène, on devient un buveur normal

Une enquête réalisée par l’association Baclofène, fondée sur plus de 1 000 témoignages, révèle que les proportions de buveurs et de non-buveurs parmi les guéris correspondent aux normes nationales des consommateurs : 65 % contre 25 %. « C’est l’effet de l’indifférence : ils sont devenus non alcooliques », explique le Dr Renaud de Beaurepaire, dont l’étude révèle que, sur 100 alcooliques suivis entre 2008 et 2010, les patients guéris à trois mois (plus de 50 %) le sont toujours après deux ans. « Une stabilité que l’on n’obtient pas avec les autres traitements. Les effets secondaires (somnolence, vertiges, insomnies) sont transitoires et sans séquelles. Le baclofène doit être dosé par paliers. Dans la majorité des cas, les effets indésirables insupportables sont liés à une mauvaise prescription. Ils sont variables selon les patients, certains seront dans un état épouvantable avec 2 comprimés par jour alors que d’autres en prendront 40 sans rien ressentir. »

Précision

Le Dr Batel souhaite préciser qu'il a participé à l'étude sur le nalméfène en tant qu'investigateur mais qu'il n'en est pas l'initiateur, comme indiqué dans le Paris Match N°3341.

Toute reproduction interdite À lire également “Le baclofène dérange” Baclofène: efficace envers et contre tous

WATCHES ALL WATCHES A. LANGE & SÖHNE AUDEMARS PIGUET CARTIER F.P. JOURNE GIRARD-PERREGAUX JAEGER-LECOULTRE LAURENT FERRIER OMEGA PANERAI PATEK PHILIPPE ROLEX VACHERON CONSTANTIN MORE BRANDS WHISKY ALL WHISKY BLENDED BOURBON SINGLE GRAIN SINGLE MALT FEATURES AUCTIONS BASELWORLD NOVELTIES BEHIND CLOSED DOORS BEXSONN EVENTS IN-DEPTH IT’S COMPLICATED PHOTO ESSAYS SIHH NOVELTIES TASTING SESSIONS WATCH SHOPPING ABOUT ABOUT US TEAM CONTACT Hands-on with the Patek Philippe 5170G: Patek’s Current Retro-Contemporary Chronograph with Serious Heritage January 7, 2015

Patek Philippe Chronograph 5170G : Welcome to a new year on BEXSONN.com. We thought we’d start the New Year with a light article on the Patek Philippe 5170G. The 5170 is the current manual wind chronograph in a long line of, well, Patek chronographs. During the summer of 2014 we managed to get our hands on one. Though it’s nothing new, it does after all house one of my favourite complications and you should know by now I find it rather difficult to resist the allure of a column wheel chronograph, not to mention this is one of my personal favourite modern Patek Philippe chronos.

The Patek Philippe is a cult object and considered a wise investment but I think some people seem to forget just why, or some know and don’t let them see the light of day? Patek are steeped in history and produce some of the world’s most unique and beautiful haute horlogerie timepieces but what sets them apart from other brands are their long-term value. But do people care about this? It’s hard to say but knowing a Patek can stand the test of time in a financial slump, I guess it could be considered as being better than money in the bank.

Vintage Patek Philippe chronographs have become sought after, rare and require some seriously deep pockets! Take the ref. 5170s forefathers, the ref. 130 first introduced in 1934 , an exquisite chronograph, which is just so downright cool. How about another predecessor, the ref. 530 first introduced in 1939 and bears a close resemblance to the 5170 or, the ref. 1463 first introduced in 1940 and again bears similar likeness. Examples of these references all sold for a handsome sum of money during Christies Patek Philppe 175 auction in the latter part of 2014, but I might add these pieces were made from rarer metals when talking about Patek’s – stainless steel and we’ve touched on this subject in previous Patek posts here , and here . Of course there was the ref. 5070 that the 5170 replaced but this chronograph bears more similarity to the ref. 2512 and this is no coincidence. The 5070 drew its inspiration from the oversize 46mm 2512 chronograph wristwatch produced in 1952. As you can see the Patek Philippe chronograph has very strong pedigree and any new iteration needs to live up to this standard.

THE PATEK PHILIPPE 5170

As mentioned above the Patek Philippe 5170 is nothing new and it was in fact the 5170J (Yellow- Gold) that was first introduced at Basel World 2010. But what makes this piece different to its predecessors (5070), is that it uses Patek’s in-house manually wound chronograph movement the calibre CH 29-535 PS. The earlier 5070 calibre CH 27-70 PS, was largely based on a Lemania movement, though Patek completely reengineered it, creating a beautiful chronograph movement nonetheless.

The CH 29-535 PS took more than 5 years to develop but spawned some other chronograph calibres along the way, such as the CHR 27-525 PS that we mentioned before here . In true classic form the calibre CH 29-535 PS makes use of a column wheel and horizontal clutch architecture and a number of Patek innovations, making it super-efficient and precise.

Innovations such as; the vibration-free chronograph hand movement that improves efficiency and reduction of mechanical wear, or the elaborate construction which assures that the small hand jumps within a fraction of a second, enhancing precision and legibility. Not only is the CH 29-535 PS precise but it is beautifully finished in faithful Patek fashion. The old-style bridges have been chamfered, polished, and decorated with Geneva striping that can be admired through the sapphire-crystal case back.

The 18-carat white-gold case of the 5170G measures a classic 39mm and its sleek shape follows the traditional Patek Calatrava design. The lugs extend from the case band with a slight curve that aids comfort. The chronograph is operated with rectangular shape pushers at 2 and 4 o’clock, this has been a typical attribute of Patek Philippe wrist chronographs for over 7 decades. The crown is also an important element, it’s knurled for convenient winding with two fingers but small enough not to jab the wrist when the hand is bent back.

Beneath the sapphire-glass is the silvery-white dial, which differs from the 5170J, making use of applied Breguet numerals instead of roman numerals and slender baton markers, adding character. The 5170 sports a Pulsimeter scale, calibrated to 15 heartbeats, harking back to the traditional doctor’s watch. The railway track minute scale features slightly compressed Breguet numerals. The engine-turned seconds sub dial at 9 o’clock and the 30-minute counter at 3 o’clock are recessed in the main dial and sit just below the horizontal centre axis, which balances out the dial nicely, making it elegant yet legible.

The Patek Philippe 5170G is definitely a retro-contemporary timepiece, which oozes sophistication, refinement and is just downright classy! I made references above to Patek’s vintage chronograph ancestors and this is because one day the Patek 5170 will be a vintage timepiece and I’m pretty sure it will be worth a handsome sum too, and maybe even more so if Patek decide to introduce a stainless steel version, which in my opinion would be great to see in this modern era of Patek chronographs.

This classic Patek Philippe Chronograph reference 5170G is priced at £58,660 . For more information visit the official Patek Philippe website .

Share this post: Click to share on Facebook (Opens in new window) Click to share on Twitter (Opens in new window) Click to share on Google+ (Opens in new window) Click to share on Tumblr (Opens in new window) Click to share on Pinterest (Opens in new window) Click to share on LinkedIn (Opens in new window) 5170gchronographhaute horlogeriepatek philippewatches Share PATEK PHILIPPE  / WATCHES Christopher Beccan You might also like An Uassumingly Interesting Universal Genève Compax from Watches of Knightsbridge June Auction June 23, 2017 Seven Notable Lots From the Watches of Knightsbridge June Auction June 21, 2017 The New Laurent Ferrier Galet Régulateur June 14, 2017 Follow Us Search Bexsonn Recent Posts An Uassumingly Interesting Universal Genève Compax from Watches of Knightsbridge June Auction Seven Notable Lots From the Watches of Knightsbridge June Auction Jack Daniel’s Single Barrel Select The New Laurent Ferrier Galet Régulateur Glenfarclas The Family Cask 1984